Les 10 plats les plus dangereux au monde

15-02-2017  - 
2 736 vue(s)
plats les plus dangereux poisson fugu

Je parie que vous ne saviez même pas qu’il existait une catégorie nommée  » les plats les plus dangereux du monde ». Eh bien maintenant vous savez.

Vous êtes comme moi, vous aimez manger. Vous ne feriez que ça si le fait de manger en permanence ne vous faisait pas prendre 18 kilos.

Au fond, vous n’êtes pas difficile, vous mangez de tout. Cependant, tout n’est pas forcément bon à manger. Savez-vous que certains plats peuvent vous tuer ? Oui, oui vous avez bien lu : vous pouvez mourir à cause d’un repas mal préparé.

Alors vous ne risquez rien en mangeant votre gros kebab devant L’Amour est dans le Pré, je vous rassure. Mais ce dont je vais vous parler risque de quelque peu ternir votre amour inconditionnel pour la nourriture.

Voici sans plus tarder le top 10 des plats les plus dangereux au monde !

 

Le Fugu, la guest star des plats les plus dangereux au monde

 

plats les plus dangereux fugu

En plus d’être moche, le fugu n’a pas grand-chose pour plaire. Ah, si, il peut se targuer d’être le poisson « comestible » le plus meurtrier au monde, et pour cause, sa préparation relève de l’exploit. En effet, les organes internes de cette charmante bestiole sont truffés de tétrodotoxine, une substance qui, entre autre, provoque une paralysie progressive, des étourdissements, une asphyxie, s’attaque au système nerveux pour enfin conduire à la mort. Le plus drôle, c’est que pendant cette longue agonie (cela peut durer jusqu’à 8 heures…), vous restez conscient pendant que votre système nerveux rend l’âme peu à peu. Pour être bref, vous vous sentez mourir. Donc, ouais, ça pique.

En gros, si vous mangez du fugu mal préparé, vous risquez votre peau. La cuisine de ce poisson est tellement difficile que pour le préparer et le proposer à la carte d’un restaurant, le chef cuistot doit obligatoirement posséder une licence qui atteste qu’il est capable de le cuisiner dans les règles. Seuls 3800 restaurants au monde sont habilités à servir du fugu !!

Le fugu se déguste la plupart du temps sous forme de sashimis. Et en plus d’être mortel, ce met est super cher : comptez environ 50€ le plateau. Non seulement le fugu est réputé pour être très fade en goût, mais en plus vous payez une blinde pour mourir. Géniale l’arnaque.

Petite anecdote : le risque est si élevé que l’Empereur du Japon en personne a interdiction d’en manger. C’est vous dire.

Tout cela n’a pas l’air de causer de problèmes aux japonais et aux chinois qui en consomment depuis plus de 200 ans, au calme. Mais rassurez-vous, ce poisson de malheur est interdit en Europe et aux Etats-Unis.

 

Le Sannakji, le poulpe qui s’accroche à la vie… Quitte à prendre la vôtre !

 

plats les plus dangereux Sannakji

Alors qu’est-ce que c’est que ça. C’est un poulpe. Vivant. Qu’il faut manger. Vivant.

On sort le poulpe de l’eau, on le presse pour enlever le mucus (beurk beurk), et on coupe le poulpe en petits morceaux. Mais les tentacules de cet animal trop choupi bougent encore dans l’assiette, même si le poulpe est mort.

Riche en taurine, ce plat est extrêmement populaire en Corée du Sud et le grand jeu est de se filmer pendant l’ingestion dudit poulpe. Je vous laisse chercher sur YouTube.

Le problème, c’est que les ventouses des tentacules aiment se coller n’importe où : aux lèvres, au palais, à la gorge… Le souci, c’est que certains sont plus coriaces que d’autres et peuvent ne pas se laisser manger. Résultat : mort par asphyxie.

Si vous voulez tentez l’expérience, c’est 15€ environ. Pour éviter de décéder, il faut le consommer avec beaucoup d’eau. Mais genre beaucoup. En plus, il faut le manger longtemps, très longtemps, quitte à vous décrocher la mâchoire. Vous sentez le sale coup venir ?

On compte en moyenne 6 décès par an. Au moins, on peut se dire que le pauvre poulpe s’est vengé du méchant humain qui voulait le becqueter. Et ça, c’est bien.

Maintenant vous comprenez pourquoi il figure parmi les plats les plus dangereux du monde…

 

Le requin Hakarl, les dents de la mer dans votre assiette

 

plats les plus dangereux requin hakarl

Âmes sensibles et amateurs de films de requins nanardesques s’abstenir. Parce que là, on va parler de choses sales.

Le requin Hakarl nous vient d’Islande, d’une longue tradition remontant aux vikings. La particularité de ce requin ? En plus de mesurer jusqu’à 7 mètres, ce requin est totalement dépourvu de reins. Donc il sue de l’urine par la peau. Ce qui fait que la peau du requin est enduite d’acide urique, qui est, bien sûr, mortelle pour l’homme. Beurk.

Même la préparation de l’animal est badass : il faut tout d’abord enterrer la bestiole après l’avoir coupée en morceaux entre 5 et 6 mois. Ensuite, on laisse la viande sécher à l’air libre pendant 6 mois avant de pouvoir enfin le manger. Ensuite, vous le coupez en cube et vous le proposez à vos hôtes en apéritif. Oui, en Islande à la place des chips, on vous propose de la viande de requin pourrie. Super.

Il parait que l’odeur d’ammoniaque est si forte qu’il est impossible de le manger sans alcool. Parfait pour passer une bonne soirée entre copains.

En gros, quand vous mangez du Hakarl, c’est grâce au processus de putréfaction et de séchage de l’animal. Je ne sais pas vous mais ça donne envie.

Les vikings considéraient que manger ce requin était un acte de bravoure et de virilité. Je comprends mieux pourquoi ils sont tous morts.

Ok, celui là fait partie des plats les plus dangereux vraiment sales. Mais c’est pas grand chose comparé à ce qui va suivre.

 

Le Casu Marzu : un avant-goût de l’enfer

 

plats les plus dangereux casu marzu

Ah le fromage. Tout le monde aime le fromage. Mais je vous assure que celui là, vous ne voulez pas en manger. Selon le livres des records, c’est le fromage le plus dangereux du monde !

Le Casu Marzu nous vient de Sardaigne et il est quelque peu particulier. C’est un fromage de brebis qui se déguste pourri. Donc avec des larves et leurs déjections. Mais littéralement.

En effet, pendant sa maturation, il est exposé à l’air libre volontairement. Du coup, les mouches peuvent pondre leurs œufs au calme. Ce qui fait que le fromage est infesté de milliers de larves.

Larves qui dévorent le fromage et les acides gras.

Larves qui peuvent résister aux sucs gastriques et se loger dans votre intestin ou dans votre estomac pour y faire leur petit nid. Et là, attendez-vous au pire : graves lésions, vomissements, maux de ventre, diarrhées sanglantes… En bref, que du bonheur !

De plus, les larves n’aiment pas être dérangées. Il est donc recommandé de manger ce met délicat avec des lunettes de protection… Car elles peuvent sauter jusqu’à 15cm et se loger dans vos yeux

Alors vous vous en doutez, ce fromage est interdit en Europe et aux USA. Même s’il parait qu’il agirait comme un aphrodisiaque. Alors j’imagine même pas l’haleine après avoir mangé ça.

Il existe cependant un véritable marché noir pour pouvoir en consommer ! Comme quoi, les gens ne reculent devant rien pour goûter à un des plats les plus dangereux au monde…

 

Le Hot dog : le meilleur du pire du fast food

 

plats les plus dangereux hot dog

Oui, oui, on parle bien de ce fast food sympa à manger entre potes. En fait c’est pas tant le fait d’en manger qui est dangereux. Ni ce qu’ils mettent dedans (vous savez la viande de cheval, les OGM…). C’est la forme du hot dog qui craint un peu. La saucisse peut facilement se loger dans la gorge et y rester bloquée. Avouez que c’est ballot. En fait, pas tellement. Aux Etats Unis, 17% des décès par asphyxie chez les enfants de moins de 10 ans sont causés par la mauvaise ingestion de ce dit fast food. Aux Etats Unis, même les hot dogs veulent votre peau.

Cela me rappelle une anecdote sympathique (#TrueStory) : un américain lambda vole un hot dog. La police débarque et lui, il n’a pas tellement envie d’aller en prison. Alors il mange le hot dog en 4ème vitesse. Et meurt étouffé. Fin.

Qui aurait cru qu’un banal hot dog faisait partie des plats les plus dangereux au monde…

 

Les palourdes de sang : rien que le nom, ça donne envie

 

plats les plus dangereux palourdes sang

Elles ne rigolent pas les palourdes de sang. Même leur nom fait flipper. Pas étonnant qu’elles figurent parmi les plats les plus dangereux au monde. Récoltées principalement dans le Pacifique ou dans le Golfe du Mexique, elles se caractérisent par leur couleur rouge sang, dont leur nom. Merci Captain Obvious.

Mal préparées, elles peuvent transmettre des maladies comme les hépatites A et B, la typhoïde ou la dysenterie…

De plus, la probabilité augmente de manière drastique si vous consommez des palourdes en provenance de Chine

Décidément, ils aiment faire mieux que tout le monde dans tous les domaines ces chinois.

 

La méduse géante du Japon : piquante jusqu’au bout

 

plats les plus dangereux méduse géante

Non mais franchement, qui aime les méduses ? Ça pique et c’est vicieux. Alors imaginez une méduse géante qui vient du JAPON. Et qui se mange. Et comme les méduses restent dangereuses même mortes (véridique), celle là ne déroge pas à la règle. Certaines parties de la bête doivent être enlevées avant son ingestion. Sinon, vous risquez de mourir dans d’atroces souffrances. Sans déconner.

 

La cervelle de singe : Yummy Yummy !

 

plats les plus dangereux cervelle singe

Ouais comme dans le film d’Indiana Jones. Malgré son aspect repoussant, ce met est extrêmement populaire en Asie, où il est associé à des tas de rites étranges (virilité, acte de bravoure, etc…)

Le problème, c’est que manger de la cervelle n’est pas anodin. Dans le cas de la cervelle de ce charmant animal qu’est le singe, vous risquez entre autre de développer une variante du virus de Creutzfeldt Jakob, une dégénérescence du système nerveux. Non, je vous assure, vous ne voulez pas savoir ce qui risque de vous arriver si vous choper cette maladie.

 

L’absinthe : dernière cuite avant le paradis

 

Oui, on parle bien de cet alcool qu’on boit quand on a fini toutes les autres boissons en soirée. Généralement, le lendemain, on regrette beaucoup, en se tenant la tête et en se demandant pourquoi on n’est pas passé à l’eau.

Bon, vous le savez, l’alcool ce n’est pas bien, c’est dangereux pour la santé : gueule de bois, vomissements, etc… Le problème avec l’absinthe, c’est qu’il s’agit d’un alcool fort. Voire même un peu trop. En plus du coma éthylique, vous risquez entre autre, si vous forcez un peu trop sur l’absinthe, de développer des troubles de la personnalité, des hallucinations ou pire des crises d’épilepsie.

Donc vous posez cette bouteille et vous prenez un verre de jus d’orange, votre corps vous remerciera.

 

Les noix de cajou : même à l’apéro ça peut déjà être mortel

 

Ça vous en bouche un coin, hein ? Ne paniquez pas, vous ne risquez absolument rien si vous vous gavez de noix de cajou à l’apéro chez Hervé. En revanche, il existe un réel danger : si vous en consommez alors qu’elles ont été mal cuites, là je ne garantie pas que vous allez rester en vie. En effet, les noix de cajou contiennent de l’urushiol, un produit chimique mortel pour l’homme.

Mais pas d’inquiétude : toutes les noix de cajou commercialisées suivent un protocole drastique et ont été cuites à la vapeur avant d’être mises en vente. Vous pouvez donc continuer à en manger tranquillement, aucun soucis.

 

Voilà cet article est à présent terminé, j’espère qu’il vous a plu !

Et vous, à quel plat pensez-vous quand on vous parle des plats les plus dangereux du monde ?

A bientôt les foodix !

Sources : Easy Voyage, Génération Voyage, Vanity Fair, Demotivateur.